vendredi 17 octobre 2014

Lundi 8 septembre 1997 : St-Philipsland, campweg - Grevelingendam.

Ultime semaine de marche sur le GR 5 / E2.
Nous mangeons dans le Trafic sur le GR, à l'endroit où nous étions arrivés l'an dernier. Puis nous suivons en voiture le chemin goudronné dit Campweg, et rejoignons la digue Philipsdam. Nous poursuivons jusqu'au bord de mer.

Je laisse Viviane à cet endroit et j'emmène le Trafic. Je reviens en vélo par la digue.

Nous commençons à marcher à 16h. Nous empruntons le chemin asphalté parallèle à la route, en contrebas. D'abord, nous longeons les dernières zones naturelles du Slikken van Heen, isolées entre la digue et le Schelde-Rijnkanaal (végétation et oiseaux d'eau douce).
  
  
Puis nous effectuons 3 km de traversée du bras de mer sur la digue Philipsdam, jusqu'à la hauteur d'un arrêt de bus, au milieu des eaux. Nous poursuivons par la contre-route parallèle jusqu'au complexe Krammersluisen, gigantesques écluses au milieu de l'estuaire, séparant  le Grevelingen et le Krammer Volkerak : eau de mer d'un côté, eau douce de l'autre.
Le GR remonte sur la route principale et franchit les écluses. Il se poursuit sur Philipsdam jusqu'à l'intersection avec Grevelingendam, digue perpendiculaire reliant les îles de Schouwen-Duiveland et Goeree-Overflakkee. Nous franchissons le carrefour et longeons Grevelingendam côté ouest, le long de la mer. De ce côté, une population d'oiseaux de mer contraste avec les oiseaux d'eau douce que nous avions observés précédemment.
Passage en Hollande-Méridionale. Nous terminons la traversée du bras de mer en prenant pied sur l'île de Goeree-Overflakkee, à 18h. Nous récupérons le Trafic.

Retraversant Grevelingendam, nous allons passer la nuit dans un camping à Sirjansland (île de Schouwen-Duiveland). Comme habituellement dans les campings du Benelux, pas d'emplacement pour les gens de passage. On nous installe sur un terrain de sport dont on vient de couper l'herbe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire