vendredi 17 octobre 2014

Jeudi 2 mai 1996 : Bergen-op-Zoom - Kladde.

Dans la matinée, nous allons faire des achats à Bergen-op-Zoom. Puis je fais une navette.

A 13h15, nous sommes devant l'auberge de jeunesse, prêts à continuer.
Le sentier E2 se poursuit maintenant sur le LAW 5-1 « Deltapad », branche du réseau de grande randonnée néerlandais.
Nous empruntons la Klaverveldenweg, allée bitumée sous forêt. On longe le funérarium, on traverse un pont sur l'autoroute puis on retrouve la digue du Zoomweg, longée pendant 500 mètres. Après le passage d'une voie ferrée, on atteint les abords d'une zone de loisirs : étangs, pinède et dunes.


Nous y faisons une halte pour manger sur un banc, réchauffés par un agréable soleil.
Par la suite, nous traversons cette zone en marchant sur des allées ensablées, débouchons en lisière aux abords de cultures, traversons à nouveau des dunes boisées pour passer à côté d'une ferme-haras. Nous retrouvons des allées et des chemins sablonneux. Nous longeons le fort de Rover puis, à travers champs, atteignons les abords de la ville de Halsteren. Le sentier se poursuit au milieu des cultures et des maraîchers, des prairies et des enclos à chevaux. On traverse le hameau de Oude Molen, puis on longe le nord d'Halsteren.
Le temps se gâte, le ciel devient de plus en plus noir. On craint la pluie. Nous nous éloignons des habitations, passons sous un viaduc et débouchons sur un chemin asphalté, Hemelweg.
On quitte maintenant la plaine de la Campine, pour aborder la zone des polders, ces territoires asséchés conquis sur la Mer du Nord.
On perd encore de l'altitude en empruntant une petite route qui vient longer un premier polder, « Oud-Glimespolder ». On arrive à 18h au hameau de Kladde (2 m). Nous y retrouvons le Trafic, juste à l'entrée d'une route sur digue qui traverse le polder, la Kladse Dijk. C'est alors qu'il se met à pleuvoir.

Nous allons passer la nuit avec le Trafic au camping De Heide, au nord de Bergen-op-Zoom. Peu de place, mais comme il pleut...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire