vendredi 17 octobre 2014

Dimanche 5 mai 1991 : Stavelot - rocher de Falize.

Nous arrivons à Stavelot à 15h30. J'emmène le Trafic à Spa et reviens en stop.

Ancienne ville abbatiale, Stavelot est un centre touristique de folklore et d'art, avec des ruelles au charme vieillot.
Nous commençons à marcher  à 17h30 le long de l'Amblève. On passe au hameau de Challe, on frôle l'Amblève au pied de blocs rocheux. Après un parcours boisé, on emprunte un chemin de campagne qui domine la rivière. Après un point de vue sur un défilé de l'Amblève, on atteint Warche, hameau logé sous un immense viaduc autoroutier.
A hauteur d'une ferme où nous sommes accueillis par un chien hargneux, nous empruntons maintenant la vallée de la Warche. Le sentier serpente en bordure de prairies puis monte dans les bois. Le soleil joue à cache-cache avec les nuages. Parvenus au sommet, nous continuons entre les prairies  jusqu'aux premières maisons de Falize. Nous observons un renard en chasse aux abords des haies du chemin. Le temps tourne à la pluie.
A l'écart de la route, sur la gauche, un sentier mène en 200 mètres au rocher de Falize, surplombant les crêtes de la Warche, site sauvage et abrupt. C'est là, à 19h30, que nous allons bivouaquer.
Quelques mètres carrés à peine pour y monter la tente, à cheval entre deux versants, sous les arbres et en partie sur la roche. En dessous, les falaises...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire