vendredi 17 octobre 2014

Dimanche 10 novembre 1991 : Vertbuisson - Fraipont.

Nous sommes de retour à Vertbuisson. Je fais une navette avec la voiture jusqu'au carrefour de Hautregard. Je reviens en vélo : les gants et l'écharpe sont bien utiles !

Aujourd'hui, c'est une magnifique journée d'automne. Le soleil se lève à travers la brume et sur le givre. Les arbres ont des couleurs dorées resplendissantes.
Nous démarrons à 10h entre les prairies et croisons la Porallée (large coupe-feu rectiligne, d'environ sept kilomètres de long, jalonné d'anciennes bornes-frontière, territoire inclus dans les deux principautés abbatiales de Liège et Stavelot-Malmédy).
Après avoir quitté la ligne de crête, le sentier plonge dans le vallon du Ninglinspo. Le Ninglinspo est le plus torrentueux des ruisseaux ardennais. Il a creusé des cuves remarquables dans la roche. Nous passons à côté du Bain de Vénus et, par un sentier en corniche, parvenons à la fourche de deux ruisseaux. Nous descendons le vallon, fortement encaissé. Nous remontons progressivement à flanc de coteau, vers les rochers de Crahay : large panorama d'ensemble, belle vue sur les collines avoisinantes. Puis le sentier s’abaisse pour retrouver le vallon du Ninglinspo, au lieu-dit La Chaudière.  Le sentier domine alors le ruisseau qui descend rejoindre le ru de la vieille Chera. Nous remontons un chemin en corniche et grimpons dans la forêt. Nous croisons à nouveau la Porallée puis rejoignons le carrefour de Hautregard où nous retrouvons le Trafic. Nous mangeons à l'intérieur.

Je fais à nouveau une navette avec la camionnette et le vélo.

En cours d'après-midi, nous poursuivons notre chemin entre les prés, coupons deux fois la route de la Reid, longeons un vaste parc à cervidés grillagé, atteignons l'entrée de la ferme St-Remacle et joignons à nouveau la route de la Reid, suivie sur quelques centaines de mètres. Un peu sur la gauche de la route, la lisière de forêt où nous avons dormi la nuit dernière et où nous reviendrons ce soir…
Le sentier bifurque à droite et rejoint ensuite la grande route Liège - Spa, très fréquentée. Il traverse à nouveau un bois et débouche sur un vaste parc de stationnement, bourré de monde en ce dimanche après-midi. Nous sommes à proximité de la chapelle de Banneux, lieu de pèlerinage, au lieu-dit « Les Apparitions ». Nous traversons ensuite les quelques maisons du hameau des Douze Hommes et rejoignons une chapelle en bord de route.
Après un sentier empierré à découvert où le soleil couchant et les couleurs d'automne nous offrent une vue magnifique, nous descendons dans le bois un chemin raviné et atteignons la croix St Jean : beau point de vue sur Fraipont.
Nous dévalons alors la colline et atteignons à 17h20 la gare de Fraipont, dans une vallée encaissée où coule la Vesdre et où le train Liège - Aachen se déhanche. Cette vallée marque la fin de la Haute Ardenne.

Nous récupérons le Trafic, recherchons le vélo puis allons nous installer au même endroit qu'hier, en lisière de forêt.


1 commentaire:

  1. C'est beau cette image du train qui se déhanche...
    A appréhender par un travail de l'image à partir de photos de trains? De création d'images à création d'un diaporama ou d'une vidéo? Atelier à offrir en EPN, en convoquant quelques poètes ?

    RépondreSupprimer