vendredi 17 octobre 2014

Lundi 8 avril 1985 : Rumelange - parc de Bettembourg.

Au matin, Viviane découvre que « tiens, il a plu ! ».
Il fait froid, mais le temps s'améliore. Nous quittons la clairière à 8h30, traversons une belle hêtraie et atteignons le Hesselsbierg, colline qui domine le village de Tétange vers lequel nous descendons. Une belle luminosité matinale s'installe avec le départ des nuages. On traverse le village luxembourgeois puis on remonte sur le plateau jusqu'à un ancien crassier partiellement reboisé. On parcourt les champs du plateau à la terre rouge du Gaalgebierg, où l'on trouve des minières désaffectées. Nous contournons le Gehaansbierg en suivant partiellement un chemin de croix et nous descendons la butte boisée jusqu'à Budersberg.
On quitte ici les terres rouges du minerai de fer oolithique. Le sentier adopte une orientation générale ouest - est, en direction de la vallée de la Moselle.
Nous atteignons une grand-route au nord de l'agglomération de Dudelange. Nous traversons ensuite Burange, continuons sur un chemin goudronné qui contourne l'agglomération. On s'arrête sous un kiosque en bois, à l'orée d'un bosquet. Là, on se prend un pastis bien frais (acheté à Burange dans une station-service) et on mange sur le banc, pendant que la tente sèche.
Ensuite, il nous reste à rejoindre la ligne de chemin de fer Luxembourg - Metz (que l'on traverse sur un pont) puis l'autoroute. C'est sur ce trajet que Viviane découvre que j'ai un cheveu blanc !
On longe la ligne de chemin de fer puis on repasse sous l'autoroute par une route secondaire. On atteint un petit bois. La traversée de ce bois nous amène à 14h40 sur la N13, à 250 mètres du Parc Merveilleux de Bettembourg (parc de loisirs).
Gisèle vient nous rechercher en voiture à cet endroit (rendez-vous pris par téléphone à Burange).

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire